Page d'accueil > Actualités

Actualités

La FAEC prend part aux consultations sur la nouvelle loi pour les coopératives agricoles au Cambodge

[10-10-2014]

Lundi 29 Septembre 2014, une première série de consultations des producteurs a été lancée dans le cadre de la nouvelle loi sur les coopératives agricoles du Cambodge.  Avec le support de la Confédération de Coopératives Allemandes, la DGRV, le Ministère Cambodgien de l’Agriculture (MAFF) est en passe de publier un sous-décret sur les Unions de Coopératives Agricoles. L’occasion pour la FAEC, la Fédération d’Organisations Paysannes (OP), partenaire d’ADG au Cambodge, d’établir des relations de partenariat avec le MAFF en les aidant dans la formulation de ce nouveau texte législatif. 

Par exemple, pour le cycle du riz de la saison 2014, des OP membres de la FAEC se sont associées entre différentes coopératives afin de réaliser une économie d’échelle et de mettre en commun les services fournis par chaque OP. L’expérience gagnée par leur Union entre Coopératives les a mis en position de force pour définir des préoccupations techniques et points substantiels limitant le développement de leur association d’OP. 

Au workshop du 29 Septembre, le sous-décret sur les règlements internes des Unions de Coopératives a été révisé par les agriculteurs, qui ont aussi défini et organisé le message à remettre au MAFF, ainsi qu’un plan d’action pour les consultations à venir. Cet exercice est piloté dans le cadre du projet AFSA (Agriculture Familiale et Souveraineté Alimentaire) mené par ADG qui parmi ses activités prévoit le renforcement des capacités de plaidoyer de la FAEC. 

Interview de Mr Chan Sothea, Président de la Coopérative de Tipath à Takeo, qui s’est associé en 2014 avec d’autres OP :

"Cet exercice est essentiel pour incorporer notre vision dans les textes du gouvernement. Aujourd’hui nous avons modifié le texte dans le sens d’une gestion et mise en œuvre plus collective, car le texte initial ciblait trop l’individuel et ne mettait pas assez l’accent sur le travail en commun des agriculteurs au sein des Union de Coopératives. Nous avons aussi simplifié des termes qui seront ainsi mieux compris par les agriculteurs. Il est essentiel que nous imposions notre vision des choses et clarifions le contenu des textes législatifs pour les agriculteurs".