Page d'accueil > Actualités

Actualités

Le Congrès au Pérou approuve une loi pour la promotion et le développement de l’agriculture familiale

[23-10-2015]


Téléchargez la loi complète (en version espagnole)
ici

Mercredi 7 octobre, le Congrès de la République du Pérou a approuvé la « Loi de Promotion et Développement de l’Agriculture Familiale ». Cette loi vise à établir les responsabilités de l’Etat dans la promotion et le développement de l’agriculture familiale. La législation insiste aussi sur l’importance du rôle de l’agriculture familiale dans la sécurité alimentaire, la conservation de l’agro biodiversité, l’utilisation durable des ressources naturelles, la dynamisation des économies locales, la contribution à l’emploi rural et au dynamisme des communautés, par la mise en œuvre des politiques de l’Etat.

Cette loi met l’accent sur différents thèmes que la société civile promeut depuis longtemps : l’octroi de titres fonciers; l’accès à la technologie, aux conseils et à l’information ; l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement, d’énergie électrique, de santé et d’éducation; l’utilisation efficace et rationnelle de l’eau, un meilleur accès aux programmes techniques d’irrigation ; l’assistance technique pour la production, la transformation et la commercialisation des denrées agricoles; l’associativité et le coopératisme, le développement de marchés locaux, l’accès au crédit et aux assurances, etc.

La société civile, par le biais de la Plateforme Nationale pour l’Agriculture Familiale (PAF PEROU), dirigée dans ce processus par Conveagro et le Collectif Pérou, a été un acteur clé dans ce travail car elle a su rallier à sa cause des alliés stratégiques : des membres du congrès, des fonctionnaires et d’autres représentants de l’administration.

La prochaine étape est entre les mains du Président de la République qui doit promulguer cette loi pour que celle-ci soit « réglementée», faute de quoi elle restera lettre morte.

A l’instar des ONG internationales qui font partie du Groupe Thématique « Souveraineté Alimentaire et Agriculture Familiale » de la COEECI, ADG se réjouit de ce succès et s’engage à continuer à accompagner la société civile dans son travail de plaidoyer auprès des autorités péruviennes.