Page d'accueil > Actualités

Actualités

Mobilisation contre Socfin, accapareur de terres

[23-02-2016]

Depuis plusieurs années, l'industrie Sofcin accapare les terres de paysans. Citoyens et ONG belges se mobilisent contre le groupe, actuellement en procès.

Socfin est un groupe agro-industriel belgo-luxembourgeois dont l’activité principale est la culture de palmiers et d’hévéa. La société mène une politique d’expansion agressive notamment en Afrique et en Asie, qui concerne des milliers de paysans, souvent victimes de répression et d’intimidation. Récemment, six représentants de MALOA, une organisation du Sierra Leone qui s’oppose aux accaparements de terre du groupe Socfin ont été condamnés à une période de prison.

Mercredi 24 mars, une action symbolique de protestation aura lieu dans les bureaux de Socfin, en soutien à ces paysans. Citoyens belges et ONG élèveront leurs voix contre les accaparements de terres par Socfin, mais également afin de pousser les autorités belges à prendre leurs responsabilités.

Le groupe Socfin se trouve actuellement en procès contre le site d’information Basmatag qui a mis à jour les accaparements de terres de celui-ci. Un procès compliqué, mais qui permet de mettre en lumière les actions du groupe belgo-luxembourgeois.

ADG soutient vivement cette action de dénonciation et de mobilisation portée par FIAN, notamment en co-signant le communiqué de presse suivant (lien vers communiqué de presse). L’accès à la terre est un droit fondamental à respecter pour atteindre la souveraineté alimentaire des populations rurales. La souveraineté alimentaire nécessite de garantir l’accès aux différentes ressources agricoles, dont la terre, ressource vitale qui permet aux paysans et paysannes de produire de quoi se nourrir et subvenir à leurs besoins.

Plus d’informations sur l’action de mobilisation ici :  http://www.fian.be/Des-rateaux-dans-les-bureaux-du-groupe-agro-industriel-SOCFIN-a-Bruxelles-pour?lang=fr

Plus d’informations sur le procès ici : http://reporterre.net/Vincent-Bollore-designe-comme-accapareur-de-terres-et-censeur-d-internet-au