Page d'accueil > Actualités

Actualités

Retour sur Campus Plein Sud 2015 dédié aux héros et héroïnes du Sud

[31-03-2015]

Campus Plein Sud, c’est déjà terminé... L'occasion pour nous de revenir sur les évènements qui ont rythmé cette édition 2015!

Tout au long du mois de mars, nous sommes partis à la rencontre d’hommes et femmes qui ont marqué l’histoire par leurs actions pour un monde plus juste. Des héros et héroïnes du Nord et du Sud qui nous ont permis de comprendre les réalités complexes liées au développement global et aux interdépendances Nord-Sud.

En collaboration avec la commission étudiante Action Sud, ce ne sont pas moins de huit activités qui ont été mises en place durant tout le mois de mars sur le site universitaire de Gembloux Agro-Bio Tech.

Coup d'envoi avec le quizz interuniversitaire

La première semaine aura été marquée par le retour tant attendu du grand quizz interuniversitaire. Ce dernier aura rassemblé simultanément près de 156 étudiant(e)s des campus de Namur, Liège, Louvain et Gembloux. À Gembloux, 5 équipes se sont affrontées. L’équipe « Vagalume » a d’ailleurs brillé en se positionnant troisième au classement général remportant ainsi le premier prix, un menu pour 5 personnes au restaurant l’Oriental. Les autres participants sont repartis avec un panier garni de produits bio et locaux ou encore un assortiment de thés bio.

Même si la 2e semaine de mars était consacrée aux sacro-saintes 6h brouettes de Gembloux, Campus Plein Sud ne s’est pas arrêté pour autant. Du 09 au 13 mars, l’équipe du Mess a mis les petits plats dans les grands pour vous concocter des plats venant d’autres latitudes comme une soupe d'Afrique du Sud aux cacahuètes, un tajine de veau Marocaine, du poulet à l'africaine ou encore du saumon sauvage à la bahinaise.

Poser un nouveau regard grâce aux Cours Métis

Campus Plein Sud c’est aussi l’occasion de rencontrer des personnes actives et engagées dans des projets au Sud. Dans cette optique de rencontre et d’échanges, plusieurs cours métis ont été organisés pour les étudiants.

Deux cours métis ont été animés par Florida Mukarubuga, activiste rwandaise pour le droit des femmes qui a partagé son expérience avec des femmes défavorisées de sa communauté. Grâce à un projet de production et de commercialisation de biocombistibles à partir de déchets, Florida a permis à de nombreuses femmes d’accéder à un emploi, leur permettant ainsi de nourrir leur famille, d’éduquer leurs enfants et ce, en étant plus autonomes. C’est donc tout naturellement, en tant qu’héroïne du Sud, qu’elle a participé à l’inauguration de l’exposition « Grandes résistantes contemporaines » que les étudiants et professeurs ont eu le loisir de découvrir du 16 au 30 mars.

 

Le troisième cours métis, organisé vendredi 27 mars, a été animé par Maitet Ledesma, militante philippine venue nous parler des impacts catastrophiques du changement climatique dans son pays et des enjeux des négociations internationales pour le Climat. Son exposé s’est clôturé par la présentation de la campagne du CNCD « Climat 2015 : Paris à prendre » dont l’objectif est d'embarquer à bord du climate express, direction la COP21 de Paris en décembre 2015.

Semaine 3 : focus sur la dette des États

La campagne aura également mis l’accent sur la problématique de l’endettement des pays du Nord et du Sud ainsi que sur les relations complexes qu’il existe entre les acteurs du commerce international.

De manière ludique, d’abord, avec une soirée « Sudestan », un jeu de rôle dans lequel 25 participants ont incarné les gouvernements de pays imaginaires devant composer avec les décisions du FMI et autres problèmes liés aux crises et pressions internationales.

De manière plus sérieuse, mais tout aussi interactive, ensuite, avec un ciné-débat  sur la dette des États, animée par la commission Action Sud en collaboration avec ATTAC (Association pour une Taxation sur les Transactions financières et l'Action Citoyenne).

Les intéressés ont assisté à la diffusion du film « La Dette » de N. Ubelmann et S. Mitrani et ont ensuite eu l’occasion de poser leurs questions à un représentant de l’association ATTAC. Ce fut l’occasion de mieux comprendre les mécanismes financiers à l’origine de la dette des États et d’aborder la question épineuse de la dette dans les pays du nord.

Clôture sur les mouvements (héroïques?) de résistance citoyens au Sud

Enfin, la campagne s’est clôturée lundi 30 mars avec une conférence sur les mobilisations citoyennes au Sud et le rôle qu’occupent les réseaux sociaux dans ces soulèvements. Oriane Petteni, doctorante française à l’ULg, nous a livré une présentation intéressante et aiguisant la réflexion quant à l’utilisation et l’influence des nouvelles technologies dans le cadre du Printemps arabe.

Campus Plein Sud (CPS) est une campagne visant à sensibiliser le public étudiant à la solidarité Nord/Sud et à la citoyenneté mondiale. Cette initiative, créée en 2002, réuni désormais près d’une dizaine d’ONG universitaires qui mettent en place et coordonnent la campagne sur leurs sites respectifs. Avec un thème différent tous les deux ans, Campus Plein Sud permet à la fois d’aborder un éventail de thématiques interpellantes et de sensibiliser, pendant deux années consécutives, et plus en profondeur, à une problématique spécifique.

Rendez-vous l’année prochaine !