Page d'accueil > Actualités

Actualités

Témoignage de stage en renforcement des capacités en conception de projets, Stanislas Jules Landjohou

[19-09-2017]

Stanislas Jules Landjohou a participé au stage de renforcement des capacités en conception de projets pour le développement durable, l'adaptation et l’atténuation aux changements climatiques." à Gembloux du 8 mai au 9 juillet 2017. D'après lui, "ce fut une superbe expérience" et il a le plaisir de la partager avec vous.

Je m’appelle  Stanislas Jules LANDJOHOU. Je suis originaire de la république du Bénin, un pays démocratique du golfe de Guinée en Afrique de l’Ouest. Je fais partie d’un groupe de jeunes professionnel-le-s intervenants dans des projets de développement au Sud. Nous avions pris part à un stage de renforcement de capacité en Belgique durant 2 mois. Ce fut une superbe expérience et j’ai le plaisir de la partager avec vous à travers ces lignes !

Stage financé par l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC)

Ce stage initié par son Excellence le ministre de l’environnement, a réuni 15 lauréat-e-s venu-e-s d’horizons  diverses. L’objectif du Ministre, Monsieur Carlo Di Antonio, était de renforcer la capacité des acteurs et actrices du Sud intervenant dans les projets de développement en vue de les rendre plus efficients en matière de montage des projets de développement, de l’atténuation et de l’adaptation aux changements climatiques. Pour concrétiser cette belle idée née lors de l’une de ses visites au Sénégal, le Ministre a décidé de réunir en Belgique les praticien-ne-s en charge de la mise en œuvre des projets financés par la Wallonie pour un renforcement de capacité.

A cet effet, 15 personnes ont pris part, pendant deux mois, au stage méthodologique en conception de projets pour le développement durable, l’adaptation et l’atténuation aux changements climatiques. Ce stage a eu pour cadre la prestigieuse faculté d’agronomie de Gembloux. Il a été financé par  le Service Public de la Wallonie (SPW), et conduit de main de maître par l’ONG Aide au Développement Gembloux (ADG) en collaboration avec Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. Ainsi du 8 mai au 7 juillet 2017, soit pendant 210 heures en 9 semaines, mes collègues  venu-e-s du Bénin, du Burkina-Faso, du Congo, du Sénégal, de Haïti, et moi avons eu l’honneur d’être moulu dans la méthodologie CGP / GAR à travers une formation qualifiante conduite de façon très professionnelle par madame Sophie PASCAL et monsieur Michel SONET, sous l’œil vigilant du Professeur Guy MERGEAI. Ce stage a été bouclé par des soutenances publiques des projets personnels de chaque stagiaire donnant droit sur mérite à l’obtention d’un certificat de l’université de Liège.

Une occasion unique ayant comblé les attentes !

Administrateur d’Action Sociale et Culturelle de formation et venant d’un pays de l’Afrique de l’Ouest, la problématique du développement a toujours été pour moi une passion j’ai toujours cherché à m’améliorer en vue d’être plus performant dans mes interventions auprès des communautés. A cet effet je ne manque aucune occasion pouvant me permettre de renforcer mes capacités en vue d’être plus utile à mon pays à travers l’accompagnement des communautés à la base. C’est pourquoi depuis la fin de ma formation en 2009, je collabore  avec l’Organisation Non Gouvernementale Benin Ecotourism Concern (ONG Eco-Bénin) qui est une organisation béninoise pionnière en matière d’écotourisme et de développement au Bénin. Elle utilise l’Ecotourisme comme porte d’entrée et outil de développement des milieux ruraux.

Ces dernières années (2013 à 2017), elle conduit un Projet de Promotion de Foyer Amélioré financé par l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC) dans le Programme Fast Start Wallonie. J’interviens dans ce projet et qui vise l’adaptation des ménages ruraux aux changements climatiques à travers l’amélioration des rendements énergétiques.

Dans ce contexte, le stage a été, aussi bien pour ma structure que pour moi, une grande occasion de renforcement de capacité. Il m’a permis d’accroître mes capacités en matière de conception et de montage des projets de développement durable et d’adaptation ou d’atténuation aux changements climatiques. Il m’a également rendu plus performent et plus efficient au poste que j’occupe actuellement au sein de mon ONG car mes interventions sont désormais axées sur des résultats plus précis. Enfin, la thématique du stage a bien cadré avec mes ambitions personnelles et les objectifs de ma structure, à savoir l’accompagnement des communautés dans les actions d’adaptation aux changements climatiques.

Une opportunité d’apprentissage intense et de rencontre professionnelle de gamme.

S’il m’était donné de reprendre l’expérience je m’y prêterai volontiers ! Au-delà de l’apprentissage, ce stage était une véritable opportunité de découverte et de rencontre professionnelle. C’était un stage riche en enseignement et en partage d’expérience, une véritable occasion d’élargissement de mon réseau d’ami-e-s. La richesse de ce stage réside 

entre autres dans sa démarche méthodologique et dans la diversité des participant-e-s. En effet, mu par son expérience en formation, ADG a su trouver la méthodologie qu’il fallait pour nous accompagner progressivement dans l’apprentissage tout au long des 9 semaines. Le stage a été structuré autour de cours présentiels requérant la participation effective de tous et toutes et donné par des professionnel-le-s averti-e-s, des exposés présentés par les stagiaires, des visites de terrain bien choisies et des ateliers au cours desquels les deux encadreurs proposaient un accompagnement personnel de chaque stagiaire. C’était vraiment une expérience formidable !

Par ailleurs, ce stage a réuni des personnes d’origine diverses mais aussi de spécialités variées. Les stagiaires étaient composés d’ingénieur-e-s agronomes, de géographes, de sociologues, de bio-énergéticien-ne-s et d’administrateur-trice d’action sociale et culturelle. Cela a été une immense source de partage. Cette expérience mérite d’être perpétuée !

C’est le lieu de dire merci au ministre Di Antonio Carlo qui a suivi de près le stage et qui n’a ménagé aucun effort pour que le séjour nous soit agréable. Un grand merci à nos encadreurs et à toute l’équipe de ADG, spécialement à Sylvie pour sa sollicitude et sa bonne organisation avant et pendant le stage. Mes remerciements vont également à tous ceux et celles qui de près ou de loin ont permis que ce stage soit une réalité et qui nous ont offert un accueil et un accompagnement chaleureux en Belgique ! Merci également à tous les collègues stagiaires pour la collaboration sans faille et les divers partages et le lien d’amitié qui est né entre nous de façon spontanée et sincère!

Stanislas Jules Landjohou