Page d'accueil > Qui sommes-nous? > Axes d'intervention

Axes d'intervention

Quelques chiffres:

En 2015, 795 millions de personnes souffrent de la faim.

70 % d'entre elles sont des petits exploitants et des ouvriers agricoles.

L'agriculture familiale nourrit plus de 80 % de la population mondiale.


Source : situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture 2015 (FAO)

Contexte général

Dans un contexte de crises alimentaire, environnementale, économique et énergétique, la situation des familles paysannes est en péril.

Ne pouvant se nourrir, ni vivre dignement de leur travail, elles abandonnent en masse leurs activités et migrent vers les villes. Elles possèdent cependant en leurs mains les clés d’une part importante de notre alimentation.

L’agriculture actuelle va devoir relever trois défis simultanés:

  • nourrir neuf milliards d’êtres humains en 2050;
  • garantir un avenir décent aux populations rurales;
  • ne pas compromettre sa capacité à satisfaire les besoins futurs de l’humanité.

Une approche basée sur les droits

Depuis 2010, ADG a fait de la souveraineté alimentaire son cheval de bataille. Parce que la souveraineté alimentaire est un droit, indissociable d’autres droits fondamentaux, ADG a choisi d’inscrire son action dans une perspective de défense des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux (DESCE) et des droits civils et politiques.

Agroécologie

Les approches territoriale et agroécologique sont pour ADG les meilleurs moyens de préserver l’environnement et de renforcer l’autonomie et la résilience des paysan-ne-s. ADG accompagne la transition agroécologique des paysan-ne-s par des appuis techniques au niveau de la production, de la transformation et de la commercialisation. ADG sensibilise à l’importance d’une alimentation saine et diversifiée issue de l’agroécologie. L’agroécologie possède aussi une dimension sociale et culturelle importante via la création d’emplois et de lien social, la valorisation des savoir-faire paysans et du rôle des femmes dans la société.

Soutien aux familles et aux organisations paysannes

Pour ADG, le renforcement des capacités des familles paysannes et des organisations qui les représentent est une priorité. Notre soutien est divers et multiple : amélioration de l’accès aux moyens de production (semences, matériel et autres intrants), augmentation de la valeur de la production afin d’obtenir un revenu décent, meilleure appropriation des techniques de production agroécologiques, amélioration de l’alimentation des membres des familles paysannes, et en particulier des femmes et des enfants et renforcement des capacités de gestion et de la légitimité des organisations paysannes et des autres acteurs locaux du développement.

Alimentation saine et nutrition

En Belgique comme sur le terrain, la nutrition et l’alimentation saine sont au cœur des préoccupations d’ADG. La lutte contre la malnutrition passe par la consommation d’aliments sains et diversifiés en quantité suffisante. Au Sud, notre action vise entre autres à renforcer la prise de conscience du rôle des femmes comme garantes de la santé nutritionnelle de la famille. En Belgique, ADG mène des actions de conscientisation et de mobilisation en faveur d’une consommation plus responsable et de systèmes alimentaires plus durables.

Gestion communautaire des ressources naturelles

L’agriculture est un processus intimement lié aux ressources naturelles, qu’il s’agisse des terres, des forêts, de l’eau ou de la biodiversité. Il est crucial d’adopter des modes de gestion de ces ressources qui permettent leur valorisation par les populations qui en dépendent, tout en assurant leur préservation pour les générations futures. ADG vise à renforcer la gestion communautaire des ressources naturelles via la participation des organisations paysannes et des communautés locales dans les processus d’aménagement du territoire.

Éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire

ADG opère depuis plusieurs années un important travail d’Education à la Citoyenneté Mondiale et Solidaire (ECMS) et d’Education permanente (EP) en Belgique. Par le biais d’activités d’information, de sensibilisation et de mobilisation, ADG vise à améliorer la compréhension des enjeux globaux liés à la souveraineté alimentaire, à l’agriculture familiale au Nord comme au Sud, aux systèmes alimentaires durables, à la consommation responsable et plus généralement, aux interdépendances Nord-Sud.

Articulation multi-acteurs

ADG possède une expérience reconnue dans la facilitation de synergies associant une grande diversité d’acteurs. Depuis 2015, ADG a pris le lead des ACC[1] et des CSC[2] dans 2 pays (Pérou et Sénégal) en collaboration avec des organisations de la société civile, des ONG internationales et les autorités et services de l’Etat belge. ADG est très active dans les plateformes d’ONG européennes (PFONGUE au Sénégal) ou internationales (COECCI au Pérou) et s’implique activement dans d’autres espaces de concertation.

[1] Analyses Contextuelles Communes
[2] Cadres Contextuels Communs